Huitième jour : Ryoan-Ji

Deuxième étape de mon périple cycliste : le jardin de pierres zen du Ryoan-Ji, situé pas très loin du Kinkaku-Ji c’était la suite logique quand on regarde la carte !
Encore une fois on arrive dans un domaine plutôt étendu auquel on aura pas accès entièrement (normal) et dont le prix d’entrée est ici de 500¥ (à vos calculatrices :p )

image

D’ailleurs le toit à côté de la guérite est pas forcément accueillant :

image

Après une petite promenade dans la nature autour du lac qui était connu à l’époque pour ces canards mandarins (là j’en ai vu 4 au total) et qui est recouvert de beaucoup de jolis nénuphars :

image

image

il y a même des tortues :

image

Le chemin s’enfonce un peu plus dans les arbres et on croise différentes choses :

wpid-dsc00640.jpg

image

wpid-dsc00640.jpg

Puis on arrive à l’escalier qui mène au jardin de pierres zen

image

Ici on doit se déchausser à l’entrée pour ensuite se diriger sur la terrasse qui permet d’accéder au jardin, quelques chiffres : 200 mètres carrés, 15 énormes pierres, tout d’abord une maquette :

image

– Mais Sire vous n’aviez pas dit que ça faisait 200 mètres carrés ? C’est tout petit ça !
– Oui mais ça c’est une maquette …

Voici donc le jardin :

image

image

on peut ensuite faire le tour du bâtiment dont la terrasse donne sur le jardin

wpid-dsc00643.jpg

wpid-dsc00645.jpg

wpid-dsc00651.jpg

image

et on fini par tomber sur le Tsukubai :

image

Dont l’ouverture carré fait référence au kanji kuchi (qui a une forme de carré et qui signifie bouche). Un total de 4 kanjis sont disposés autour de cette bouche et forment la maxime zen : « Je connais seulement la satisfaction ».

J’ai ensuite mangé au restaurant qui se trouve sur place

À table ! Au jardin zen de Kyoto : Ryoanji.

Une photo publiée par @furiouss le

un plateau énorme et super bon avec entre autre crevettes, aubergine et patate douce à la tempura.
Puis j’ai repris mon vélo direction à la base le pavillon d’argent mais le sort en a décidé autrement puisque je me suis cassé la gueule sur une bordure et j’ai du coup décidé d’écourter ma période sur roue en finissant tant bien que mal les 8-10km qui me séparaient du loueur de vélo, ce qui m’a pas empêché de faire une étape dans un autre sanctuaire qui fera l’objet du prochain article et dans diverses boutiques pour trouver pansements et crème après soleil.

Une réflexion au sujet de « Huitième jour : Ryoan-Ji »

Les commentaires sont fermés.