Deuxième jour, musée Ghibli

Au programme de cette deuxième journée, le musée Ghibli. Ce qu’il faut savoir c’est que le nombre de places est limité et qu’il faut donc réserver à l’avance. Sur place, 2 semaines avant peuvent ne pas suffire, de plus les billets japonais n’autorisent à entrer qu’à une heure précise, contrairement à un billet réservé via une agence spécialisée depuis la France qui permet d’entrer quand on veut.
Autre point très important pour que vous ne soyez pas étonnés du peu de photos dans cet article, dans toute la partie musée, les photos/vidéos sont interdites, malheureusement.

Commençons donc par le début… Ma deuxième nuit a été un peu fractionnée, je me suis couché HS vers 23h je crois, réveillé vers 4h30 j’ai évité l’erreur de la veille, j’ai ouvert ma fenêtre pour faire de l’air, j’ai mis le masque fourni dans le kit nuit de Turkish Airlines et j’ai tenté de me rendormir sans grand succès jusqu’aux environs de 6h… J’ai réouvert les yeux à 10h50 réveillé par l’aspirateur dans le couloir et les chambres voisines, après un petit déjeuner rapide et une douche, en route pour la gare, j’ai quand même presque 1h juste en train.

image

Une fois arrivé à Mitaka, j’avais encore plus d’un kilomètre de marche pour arriver au musée. Le tout aux alentours de midi, le soleil était mortel, j’ai grandement regretté de pas avoir emporté de bermuda…
Un aperçu du chemin qui était balisé (et d’un panneau de travaux typiquement japonais) :

image

image

image

wpid-dsc00113.jpg

J’ai pu croiser quelques merveilles à 2 roues également :

image

image

Et puis enfin le musée où Totoro nous accueille :

image

wpid-dsc00126.jpg

J’y ai passé entre la visite, le film et le resto, un peu plus de 4h, et c’était génial !
Les expositions avec des dessins originaux au crayon, des trucs qui expliquent l’animation et le film d’une vingtaine de minutes, exclusif au musée, qui est change tous les 6 mois.
Le seul regret c’est que les panneau explicatifs n’aient pas d’anglais, mais bon, on ressort quand même avec des étoiles plein les yeux !

Après un passage obligé par la boutique, je suis descendu au restaurant du musée. En descendant les escaliers, j’ai aperçu des sièges en cercle avec des gens assis avec des livres, j’ai pensé à un club de lecture, que nenni, c’était une partie de la file d’attente pour le resto… J’ai donc pris mon mal en patience, d’abord debout jusqu’à ce que suffisamment de gens soient rentrés pour que ceux devant moi soient assis et qu’il reste une place pour moi, c’était un peu un grand jeu de chaises musicales dès que des gens étaient invités à rentrer pour manger.
J’ai mangé une soupe bœuf et légumes (avec malheureusement plus de gras que de viande) accompagnée d’un buns fris de porc (très bon lui), suivi un « rare cheese flan with granola topping » qui était une sorte de flan de fromage blanc vanillé surmonté de muesli et quelques baies, très très bon ! J’ai arrosé mon repas d’un ginger ale maison, qui a pour le coup le goût et un peu le piquant du gingembre comparé à un Canada Dry.

J’ai récupéré mon sac à dos à la consigne (coin locker, ça m’évitait de faire tout le musée avec) et j’ai pu photographier une petite pompe à eau où les enfants jouaient et où l’eau partait dans une bouche sympa

wpid-dsc00127.jpg

image

Je suis ensuite allé prendre le bus pour retourner à Mitaka prendre le train, c’est ainsi que j’ai rencontré Juliette que j’avais aperçu dans la file d’attente pour manger et qui attendait le bus, elle a engagé la conversation en anglais puis on s’est rendu compte qu’on était français… Du coup on a fait un bout de chemin ensemble durant lequel elle m’a filé plein d’info sur les trucs à voir et ne pas voir. Elle est au Japon pour 2 mois et va faire le tour du pays ! On s’est séparé à  Shinjuku car on partait dans des directions différentes mais je compte bien mettre à profit ses conseils.

Sur le chemin du retour je me suis arrêté à Ueno pour me poser écrire un long mail aux parents et voir un peu le quartier :

image

image

wpid-dsc00136.jpg

image

wpid-dsc00134.jpg

Après un tour dans une grande enseigne de photo pour trouver un renseignement pour le beauf, je suis reparti à la gare de Ueno

image

Où j’ai repris le train pour minami-senju où est mon hôtel.
J’ai profité à l’arrivée pour manger mon Burger King du séjour en rédigeant l’article d’hier.
A demain pour de nouvelles aventures !

2 réflexions sur « Deuxième jour, musée Ghibli »

  1. Ca a l’air top comme séjour, mais j’ai l’impression que je serais très déroutée de ne rien comprendre aux panneaux ! Ah si, je crois que j’en ai vu un qui indiquait des travaux ?!? (Un petit bonhomme qui faisait genre « n’avancez plus ! ») :-))

  2. Globalement pour l’instant à Tokyo c’est quasiment toujours double affichage kanjis et romanji (alphabet romain)
    Le plus dur c’est les menus de resto quand c’est pas le cas, heureusement ya des photos !

Les commentaires sont fermés.